Remèdes naturels contre le mal de gorge

En saison d’hiver comme pendant les fortes pluies, le mal de gorge arrive sans crier gare ! Petits et grands n’arrivent même plus à avaler quoi que ce soit, quand ce mal vient leur faire la misère. Pourtant, il suffit de quelques gestes avec des produits naturels ou des procédés simples pour que cela passe. Des remèdes naturels fabriqués à partir d’aliments ou de substances que nous utilisons tous les jours sont tout aussi efficaces que les médicaments.

Le mal de gorge, les petites astuces de grand-mère

D’un simple coup de froid à une angine, ou une laryngite qui vous empêche de manger et qui engendre des picotements au fond de votre gorge, et vous voilà privé de toute ingestion. Souvent bénin, parfois avec des complications, quand vous ressentez une certaine difficulté à avaler, même votre salive, il est temps de procéder à quelques préparations que nos grands-mères nous ont faites avant et qui s’avèrent efficaces.

Ainsi, le premier réflexe est de faire un gargarisme avec de l’eau chaude salée, que l’on pourrait répéter aisément plusieurs fois dans la journée. Vous pourrez aussi changer le sel avec du bicarbonate de soude et la procédure reste la même. De l’eau chaude citronnée aura également le même effet, additionnez-la d’une cuillerée de miel et vous devez, cette fois, la boire. Il est aussi important de revigorer votre immunité en prenant de la vitamine C naturelle en avalant quelques acérola, cette petite cerise venue des Antilles ou de Barbade, qui existe également sous forme de gélules. C’est aussi le cas avec une décoction d’échinacée, une plante réputée pour sa vertu antibactérienne et antivirale.

Comme aliment à privilégier pour combattre cette affection, l’ail est aussi très conseillé, à manger cru ou en poudres avec un peu d’eau. Une bonne soupe toute chaude confectionnée avec du bouillon de poulet, de légumes, d’herbes et toujours d’ail, est une vraie potion magique. Prenez une pastille de zinc pendant deux ou trois jours afin de réduire l’effet des bactéries ou du virus. De la boisson chaude sous forme de bouillon ou de tisane, à prendre plusieurs fois dans la journée, permet de soulager la douleur.

L’écorce interne de l’orme rouge en infusion est aussi un excellent remède, de même que le marrube. Pour que la gorge soit hydratée, munissez-vous d’un vaporisateur, humidifiez l’air de la maison, respirez par le nez. Et enfin, mieux vaut prévenir que guérir, cessez de fumer et changez de brosse à dents régulièrement.

Le miel, cet aliment par excellence

Depuis des siècles, nos ancêtres utilisent un aliment qui est très réputé pour ses vertus. On ne cesse d’énumérer les bienfaits du miel, entre autres sa qualité antiseptique, et particulièrement sa faculté à combattre les infections au niveau de l’ORL, le mal de gorge inclus. Doté d’une enzyme glucose oxydase qui est à l’origine de peroxyde d’oxygène naturel, plutôt connue sous le nom d’eau oxygénée.

Le plus efficace comme utilisation du miel afin de se défaire de cette infection est celle avec du citron pressé mélangé avec du miel de thym, de lavande, d’eucalyptus ou de sapin. La meilleure prise est à faire le soir, avant le coucher, afin d’humidifier la gorge. Mais sous forme de spray avec de l’eau citronnée, le miel est aussi un parfait remède naturel.

Reposez-vous et laissez votre corps souffler

Qu’il s’agisse d’un simple rhume et d’une grippe, ou d’une infection sérieuse, avoir mal de gorge a beaucoup besoin de repos. Il est aussi prouvé que ce mal fait partie des maladies psychosomatiques provoquées par la tension nerveuse et par la fatigue, dès que vous ressentez une certaine gêne à avaler, il serait mieux de cesser toute activité fatigante et de prendre la sieste ou de vous accorder un temps de répit.

Bien se reposer est alors le remède numéro un quand une certaine douleur survient au fond de votre bouche. Bien au chaud quand le froid pointe son nez et à l’abri du courant d’air quand c’est en été que le mal se déclare. Et sachez qu’il est plus qu’essentiel de vous ressourcer afin de permettre à votre corps de s’immuniser.

Laisser un commentaire